Ne me demandez pas pourquoi j'ai presque attendu 10ans d'apnée pour lire ce momunent de la litterature apnéique, Homo delphinus de Jacques Mayol, je n'ai pas d'explication plausible...Il y a bien le fait que j'avais tenté auparavant de m'en procurer un exemplaire mais à chaque fois, l'ami Amazon me donnait la même réponse - édition épuisée -. Au début de cette année, l'occasion s'est présentée et j'ai acquis un exemplaire du bouquin, la deuxième édition de 1986.

 

homo.delphinus-copie-1.jpg

 

Les 250 pages du livre sont divisées en 12 chapitres comme suit:

 

-L'appel de la mer (18 pages): Jacques Mayol raconte ici la conquête de son record à -100m en no-limit le 23 novembre 1976. Ce récit est superbe!

 

-Clown, la star-dauphin du seaquarium de Miami (25 pages): Parmi les nombreux métiers que Mayol a effectué pendant sa vie, il s'est retrouvé soigneur au Seaquarium de Miami. C'est là-bas, qu'il a rencontré un dauphin femelle nommée "Clown" dont il est tombé amoureux.

 

-Les origines de l'apnée (19 pages): Ici, Mayol fait une étude pseudo-scientifique de morphologie évolutive où il parle de l'origine des mammifères aquatiques. Il relate en fait la théorie du "singe aquatique" (datant de 1960) qui tente d'expliquer la perte de poils et la position bipède des primates par exemple pour arriver à l'homme. Cette théorie est en réalité très controversée dans le monde scientifique. Je la trouve également très tirée par les cheveux sachant que j'ai un peu étudié l'évolution des espèces lors de mes études.

 

-L'apnée dans le temps et dans le monde (23 pages): Jacques Mayol décrit dans ce chapitre les différentes peuplades pratiquant l'apnée, à l'origine comme moyen de survie. Mayol parle de l'Antiquité et des classiques Amas japonaises, le peuple polynésien n'est également pas en reste.

 

-Sport et sciences (15 pages): Les quelques expériences scientifiques auxquelles Jacques Mayol a participé sont ici décrites en détails. Il parle également des autres mystères de l'apnée dont le célèbre Haggi Statti. Ce pêcheur d'éponges grec est censé avoir retrouvé l'ancre perdue du cuirassé italien "Regina Marguerita" par -80 mètres en 1913. On y découvre quelques détails suprenant comme le fait que Haggi pouvant retenir sa respiration pendant à peine 45 secondes hors de l'eau! Chapitre très intéressant.

 

haggi_statti_m-copie-1.jpg

Haggi Statti (1913)

 

-L'apnée ches les animaux non mammifères (18 pages): le titre parle de lui-même. Joli chapitre richement illustré.

 

-L'exemples des mammifères (17 pages): Comparaison de la capacité à pratiquer l'apnée entre l'homme et les mammifères.

 

-L'homme comme le dauphin? (13 pages): Comparaison plus détaillée avec le dauphin, enfin il s'agit surtout de l'expérience (quais mystique) de Mayol avec le dauphin Clown mentioné plus haut.

 

-Sirènes et tritons (14 pages): Mayol revient sur le mythe des sirènes...J'ai été étonné d'apprendre que les lamantins pourraient être à l'origine de cette histoire...Le mythe en prend un coup! 

 

lamantin_face_entier.jpg

Lamantin ou dugong

 

-L'océan dans l'homme (17 pages): J'avoue n'avoir lu que les premières pages de ce chapitre. Il allait pour moi tellement dans le mysticisme et le pseudo-scientifique que ça en devenait ridicule. Mais bon, de nouveau, cela pourrait être dû à ma formation scientifique...

 

-Apnée et yoga (20 pages): Jacques Mayol est sans doute l'un des premiers (si pas le premier) à avoir associé le Yoga et le Zen à la pratique de l'apnée. Il explique dans ce chapitre son cheminent ainsi que ses motivations. Il s'agit d'un chapitre plutôt intéressant pour l'époque.

 

-Le futur de l'apnée (26 pages): Ce chapitre commence par une ode à l'écologisme et au fait que si l'homme continue à profiter de la terre comme il le fait, il court à sa perte. Il s'ensuite une description des technologies de l'époque et de celles du futur pour l'exploration des fonds abyssaux. Mayol termine par une liste d'évolutions possibles pour l'homme afin qu'il devienne plus apte à pratiquer l'apnée. De  nouveau, du pseudo-scientifique où Mayol laisse courir son imagination fertile.

 

Pour conclure, j'ai envie de dire que ce livre décrit un peu le parcours de chaque champion apnéiste moderne. Il fait des records, il s'intéresse ensuite aux origines de l'apnée, il fait enfin de la Science et dispense son savoir lors de séminaires. Du fait que j'avais pas mal lu sur le sujet auparavant, je trouve que ce bouquin a mal vieilli...Ou est-ce simplement parce que j'avais trop d'attentes par rapport à son contenu? Enfin, peut-être serait-il plus intéressant de le lire au début, lorsque l'on découvre l'apnée. Pour moi, ce livre tient surtout son intérêt dans le nombre important d'images, de photos inédites qu'il contient. Il m'a également pas mal appris sur l'historique de l'apnée en général.

 

Felice

Partager cette page

Repost 0