Bonjour les amis,

pour la deuxième fois je me suis inscrit à la compétition de La Ciotat près de Marseille sud de la France , je me suis inscrit la première fois pour une fois changer des compétitions belge et pour une fois faire autre chose que d’organiser , c’est comme cela que l’apnée passée j’ai rencontré de nombreuse personnes , dont les plus grand apnéistes français.

Cette année, j’ai décidé de rééditer l’aventure en m’inscrivant à nouveau, pour moi le but de s’inscrire aussi loin à une compétition est surtout d’aller rencontrer d’autres personnes car pour le niveau compétitif c’est du lourd. Cette année le 9 indoor de La Ciotat était la première manche de la coupe de France d’apnée et par la même une des épreuves de qualification pour les championnats du monde d’apnée à Nice en septembre prochain.

Et je n’ai pas été déçu du spectacle et du déplacement lointain (voyez les tableaux résultats), les perfs étaient à la hauteur des inscrits (65 au total). J’ai pu revoir des apnéistes tels que Guillaume Nery, Fred Sessa, Jean-Michel Pradon, etc avec lesquels j’ai pu discuter et apprendre beaucoup.

Pour ma participation, je peux dire qu’elle est en demi-teinte, je parle que de l’aspect sportif  car l’aspect humain est au-delà des espérances. Ma statique est désastreuse avec 3’24’’ je termine 3ème avant dernier la statique, pour ceux qui me connaisse vous savez que ce n’est pas ma tasse de thé, j’ai du mal déjà en temps normal alors quand vous arrivez dans une piscine surchauffée (autant l’air que l’eau) dur dur de faire le vide 33° dans l’eau ca ne va pas pour moi. Je commence néanmoins mon échauffement et là !!! spasme à 1’10’’ à peine alors que d’habitude je l’ai vers 1’35’’ pour faire un pénible 4’15’’ ca commence mal , mon tour arrive et ma perf n’est que de 3’24 ‘’ je suis déçu mais c’est fini on ne peut pas revoir ca copie.

Deuxième teinte la dynamique sans palme. Là c’est ma discipline ou je me sens le mieux et ou je progresse petit à petit. J’ai d’ailleurs battu lors du 8 indoor mon record perso, l’établissant à 106m en mars 2011 puis le repoussant un peu à 107m en novembre à Liège.

Pour cette épreuve, je ne partais pas confiant suite a mon échec en statique mais restais quand même concentré. Ca y est, c’est a mon tour !!!! Je me concentre, fait le vide et pars. Beau départ, je boucle les 25m en trois mouvement complet mon demi tour est bon un peu trop bas mais ca passe !! J’arrive après 3 mouvements et demi sur mes 50m mon spasme que j’ai d’habitude à 50m ou peu avant ne ce manifeste pas encore. Je sais à ce moment que je ferai plus que 75m car je sais que je peux tenir mon spasme + de 25m. Mon demi tour aux 50m est aussi bon. Je reste sur la même lancée. 3 mouvements et demi la longueur avant le mur des 75m. Mon spasme arrive, je fait mon demi tour, me laisse glisser un moment pour gérer mon spasm. Une fois plus ou moins gérer, j’accélère un peu le mouvement pour aller sur les 100m. L’acide lactique se fait sentir. Je sais que si j’accélère encore je vais me griller et n’arriverai pas aux 100m. Je ralenti pour venir m’écraser regroupé le plus possible, je sais qu’une fois le demi tour fait je ne ferai plus grand-chose donc ce demi tour est capital pour aller loin. Quand le cap des 100m est passé en dnf ce n’est que du bonnus et pourquoi pas s’offrir un record perso. Je suis encore en état de penser donc je suis !!!! si je suis !! je suis encore capable de brasser une fois. La piscine de La Ciotat à un truc particulier est que sur sa longueur 4 lignes noires viennent la couper. Il y en a une à 2m remplaçant les T.  La suivante à 10 m, la troisième est à 15m et la dernière à 23 m. Ca a l’air con mais cette ligne à 10m je sais que si j’y arrive j’ai un record perso et cette ligne est maintenant mon objectif.  Je la vois passé. OK je sors je n’ai jamais été plus loin donc vaut mieux assurer. D’après un dicton, mieux 110m tu l’as que 115m tu couleras ;-) et gâchera ta compétition. En sortant, je pense à sortir la tête avant de m’accrocher au mur. Je prend 6 à 7 sec. de récup et je fait un protocole parfait je ne peux le rater. Et voilà une compétition réussie avec un nouveau record à 111m .

Petite anecdote d’un champion (Fred Sessa) sur ces fameuses lignes coupant cette piscine. En demandant à Fred s’il participait en sans palme ou avec palme, il me dit je ne fais plus jamais de la palme dans cette piscine. Je lui dis !!!! Trop court pour toi les 25m ;-)  !!!! Non me dit t’il, j’ai touché deux fois le mur dans cette piscine et lors du 7 indoor ca a mal fini. J’étais en pleine concentration et n’ai plus calculé mes mouvements je ne savais pas ou je me situais réellement et la je vois peut après mon retournement la ligne noir  croyant que c’est celle des 15m et me dit « putain je suis à la traine là » (imaginé cette phrase avai l’accent du suddd ;-) donc petit coup sur la pédale bouge toi le cul Fred. Pas de chance, c’est celle de 23m qu’il vient de voir et en pleine accélération il prend le mur. Bilan un doigt retourné et le crane fracassé. Il sort en pissant le sang de sa perf. Du coup les lignes noires qui m’ont aidé pour mon record sont les bêtes noires de Fred ;-)

Andy

Partager cet article

Repost 0