Qui connais la loi de Murphy ??????

La loi de Murphy est un adage qui s'énonce « si quelque chose « peut » mal tourner, alors cette chose finira « infailliblement » par mal tourner ». Une autre version du même adage indique que s'il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie.

Cette loi peut être vue de deux manières : l'une, humoristique, est de prendre cette loi à la lettre, et de l'ériger en principe de pessimisme. Vu sous cet angle, la loi de Murphy est le constat, élevé au rang de principe fondamental de l'univers, que tout doit se produire pour le pire. Dans ce sens, la loi est aussi appelée loi de l'emmerdement maximum (LEM).

L'autre vision consiste à voir la loi de Murphy comme une règle de conception. Vu de cette manière, on ne considère pas la loi de Murphy comme vraie, mais on conçoit tout système comme si la loi était vraie. En particulier, un équipement doit être à l'épreuve, non seulement des accidents les plus improbables, mais aussi de manœuvres complètement stupides de la part de l'utilisateur. Elle justifie donc les principes de la conception de sûreté préconisant de planifier et d'éliminer dès la conception les possibilités de mauvaise utilisation, par exemple à l'aide de détrompeurs.

Pour ma part la loi de Murphy se résume à une plongée banale entre amis et qui de plus est !!! amis expérimentés, il peut se produire l’imprévisible, je suis instructeur et j’ai pas mal de sortie cette année et pas mal de sortie tout court, lors de ces dernières années, j’ai progressé à petit pas. En 6 ans d’expériences en pur apnée je n’ai connu que des peurs ou petits stress venant d’autres apnéistes :soit  erreur de leur part, panne mécanique, samba syncope ou prise de risque volontaire. En temps qu’instructeur vous vous préparer à avoir quelques kwakes de ce genre et souvent on les gère en se disant !! je devrai améliorer ceci ou cela, ou je réagirais ainsi la prochaine fois, soit on fait la leçon à l’élève tête brulée ou on le limite afin que ses futures plongées se passent sans problème.

Je ne suis pas un apnéiste téméraire et fait souvent mes perfs en accord avec mon esprit et mon corps, quand je le sens je le sens, qu’en je ne le sens pas je ne le sens pas !!! je ne suis pas une tête brulée, ni suicidaire, j’aime le risque quand il est calculé ou métrisé, obstacles divers, tuyaux, bateaux, silos etc, plongée sous terre sous glace, toutes ces plongées comprennent un risque mais ceux qui les font !!! les métrisent, du moins métrisent la profondeur à laquelle elle se passe et partent avec un bagage permettant de gérer un quelconque problème : panne de lampe plongeur bouteille dans l’obstacle etc. …

A force d’expérience, on descend plus bas plus longtemps et passe certaines difficultés à d’autre profondeur tout cela en métrisant toujours le sujet, depuis que je fais de l’apnée je n’ai jamais pris aucun risque non calculé ni de risque fou ne métrisant pas la profondeur.

Par contre il y a un facteur que l’on oublie souvent !!! celui auquel on ne pense pas !!! facteur auquel on ne veut et ne peut pas penser sinon nous ne ferions plus rien dans notre vie ….

«  La loi de Murphy, quand quelque chose doit foirer ça foire, quoique tu ais fais pour l’éviter ou quoi que tu ais fais pour pas que ça arrive. »

Je plonge très souvent et à chaque sortie je vérifie le matériel, cordes, mousquetons, piles, lampe, longes, bouée, sac de gueuse, inflateur, bouteille et j’en passe, tout cela car je suis un instructeur qui veut rester crédible en vers nos membres mais surtout car je veux que personne ne se fassent peur ou ne soit dégouté par l’apnée ou pire je ne veux connaitre aucun accident auquel je serais lié du à une faute personnel.

Par un bon dimanche pluvieux comme on les aime, lors de nos sorties et avec des amis apnéistes de qualité, Sandra, Félice et Olivier, nous nous sommes donner rendez vous à Lessines. Ce rendez vous, était comme tous les autres, un pur moment de bonheur. Nous avons, comme à chaque sortie, commencé par un échauffement puis nous avons passé du free au poids constant, nous avons progressé passant de 5 10 15 20 30 m à -40m , j’étais en super forme et plein de bonnes sensations depuis la mi-aout, j’ai fais de nombreuses sorties, dont des sorties profondes -43m max mon corps est habitué à cette profondeur et je sais que quand je suis bien dans mon corps et dans ma tête je peux y aller et que de toute manière si je devais ne pas pouvoir descendre ça ne serait jamais un échec car nous avons tout le temps pour arriver à ce que l’on veut .

Je suis descendu ce dimanche plusieurs fois sans aucun problème à -30m en free en constant, vraiment très zen et à l’aise, la carrière de Lessines présente plusieurs postes variant de -20 m à -40m avec plate forme etc, super endroit, ce dimanche la visibilité est exceptionnelle, je suis bien et bien encadré, je prends la décision de me faire en langage apnéiste  « une bonne », ne connaissant pas toutes les cordes de la carrière et voulant être en sécu totale, je fais sortir la corde de la bouée de Féli, nous la descendons jusqu’au fond, -41m, je dis à Féli et Sandra de faire ma sécu que je fait une bonne, mais au ressenti soit ça sera 35m peut être 41m si tout va pour le mieux donc ils savent ce que je fais et ou je vais !!! je place un (cold light) petit bâtonnet lumineux (j’en ai toujours avec moi ) au fond je vérifie ma lampe, je me longe, tout est prêt, la sécu, le matos, je suis échauffé et en sécurit, ça y est je suis parti pour ma descente, je suis à l’aise je sens le thermo clean à -15m, je ferme les yeux, je suis zen et décontracté +/- 28m, je pratique la bouche pleine ma compensation est parfaite, je ne ressens aucune pression inhabituelle sur mon corps, tout se passe bien, la compensation est plus difficile, je sais et je sens que les 40m approchent, j’ouvre les yeux, je vois la lumière du fond et ma lampe illumine cette eau clair cristalline, mais dans un noir absolu la lumière de ce début de septembre n’étant pas suffisant pour éclairer ce coin de bonheur,  je suis bien !!! je fait mon demi tour, et là à -41m j’ai mon premier rendez vous avec Murphy, depuis que je plonge c’est la première fois que je le rencontre, Murphy a amené avec lui un premier câble ou ma corde de sécu c’est prise, ma longe se prend dedans, je la dégage et commence ma remontée dans ma tête, je me dis putain de câble, pas le temps de finir ma phrase que Murphy est toujours au près de moi et me met un deuxième câble dans le chemin, je suis pris au niveau du poignet, je me libère et me dis « bordel » c’est la merde ici !!! vrai toile d’araignée !!! je gère à nouveau, et continue ma remontée, 10 sec se sont passées et je suis toujours entre -41m et -38m, il est quand même temps pour moi de remonter !! j’hésite un moment à larguer ma longe mais me dis que non !! tu est démêlé mais tu a passé du temps profond donc reste longé c’est ton lien avec la surface avec la sécu , et comme certain diront «  jamais deux sans trois » !!! proverbe très marrant quand on est sur terre accoudé au bar après deux bières et que là un petit malin dit aller le dernier jamais deux sans trois, mais croyez-moi, le jamais deux sans trois à -35m je m’en serais passé allègrement, mais Murphy encore lui à décidé que je dois prendre ce troisième câble qui s’enroule autour de mon pied, là ça fait beaucoup. Instinctivement, je me démêle à nouveau, j’attrape ensuite  la corde et je remonte en free, je regarde mon profondimètre je suis à -25m aller hop en deux trois cullières à pot je vois ma sécu -15m, je suis rassuré, je ne suis plus seul et cette interminable plongée prend fin.

Je perce la surface, je reprends ma respiration, je fais le signe ok et j’explique ce qui vient de m’arriver, on me répond « nickel super sortie, lèvres un peu bleues mais Nikel !!! » moi-même je me sens bien après tout cela, mais il y a un mais !!!! petit inconvénient je sens une pression à mon torse après 1 minute en surface, je sens ma respiration encombrée, merde malgré que j’ai géré toutes ces merdes, je me suis fait un squeeze, je crachote un peu de sang !!!!

Résumé de l’histoire, j’ai été bien formé merci J-P !!! la sécu était tip top nikel merci sandra Féli et Oli, la visu était bonne les conditions aussi bon choix de site, merci Féli, l’entrainement ok, merci Mumu de me laisser plonger deux fois semaines, le matos, super …….. mais il peut se produire la visite imprévue de notre ami Murphy, donc ne perdez jamais à l’œil que vous devez être préparer en sécurité entrainé etc… avant n’importe qu’elle sortie et quand vous aurez mis 99% des chances de votre côté, vous pourrez gérer ce petit con de 1% qui est Murphy, je l’ai géré !!!peut être  avec un petit squeeze !!! mais sans tous les éléments qui formaient les 99% de cette plongée, cette descente aurai pu vraiment tourner au cauchemar, surtout que quand on a voulu remonter le plomb il était bel et bien prit dans les câbles, donc à vous mes amis, ma famille, plonger toujours avec le maximum de chance ou de probabilité de votre côté afin que ce Murphy ne soit pas la dernière personne que vous allez rencontré ou que ça ne soit à cause de lui que l’apnée ne sera plus la même par après.

J’écris ce texte pas pour vous foutre la frousse, je ne l’écris pas non plus pour vous faire la morale, je l’écris parce que je tiens à vous !!! ce que je veux, c’est que si un jour votre chemin croise murphy, que vous soyez prêt à l’affronter. Il m’a fait peur mais ne m’a pas vaincu. Grâce à mon nombre de sorties à ma métrise de la profondeur, j’ai pu contrôler cette peur je l’ai géré et j’ai ainsi pu ressortir frais de cette banale descente.

Avec Féli, nous avons discuté de l’incident et il a prit contact immédiatement  avec le gérant de la carrière et lui a dit que des câbles se baladaient, le gérant qui est un des plus accueillant et compréhensif prend au sérieux la pratique de l’apnée et que tout se passe pour le mieux pour nous. Il nous a dit effectuer des travaux dans la carrière et divers aménagement de confort et de sécurité, la zone des 40m est au programme très prochainement, nous a même proposé de nous installer plusieurs cordes, une dans la zone des 40m loin de tout obstacle et une autre dans la zone des -50m, la zone des 30m est très bien aménagée nous avons pu tester la nouvelle plate forme, et cela promet de belles et futures plongées sécurisantes, et cela en éliminant encore un peu plus le facteur Murphy ;-)    

Andy     

 

Partager cet article

Repost 0